Quatre étapes vers le changement – Dr Joe Dispenza

Par Dr Joe Dispenza
 

Je me suis senti à la fois ravi et humble face à l’immense réaction qu’a suscitée notre précédent article de blog, “pratiquer les yeux ouverts”. Il semble que mes pensées aient été alignées avec la conscience collective de notre communauté au bon moment.

Si vous êtes prêts à suivre le mouvement, j’aimerais aller un peu plus loin. Décomposons les étapes pour changer votre énergie et ainsi changer votre vie. Mon intention est de vous donner des outils précis pour revenir à un état de conscience lorsque vous avez “oublié de vous souvenir” que la conscience est quelque chose que vous devez maintenir – non seulement en méditation, mais aussi dans le reste de votre vie éveillée.

Les concepts qui constituent la base de mon travail ne sont pas de simples éléments de réflexion. Ils sont destinés à être mis en pratique. Méditer pendant une heure le matin est merveilleux, mais qu’en est-il du reste de la journée ? Qui êtes-vous pendant la majorité de vos heures d’éveil ?

Nous pouvons être très habiles à pratiquer les yeux fermés, mais les moments où nous devons vraiment exercer nos compétences et devenir pleinement conscients se produisent pendant le reste de la journée, lorsque nous nous aventurons dans le monde, les yeux ouverts. Pour pratiquer les yeux ouverts, nous devons entraîner notre esprit à se surprendre en train d’oublier, et nous devons comprendre comment nous ramener à la réalité. Si vous remarquez quand vous avez perdu cette conscience, vous avez déjà fait le premier pas.

Ne tombez pas dans l’illusion que la quatrième étape est celle où le processus s’arrête. Il n’y a pas de fin, car ce sont des étapes que chaque étudiant, du débutant au confirmé, ferait bien de répéter encore et encore. C’est un processus que je fais moi-même, parfois plusieurs fois dans la même journée.

Première étape

La première étape est une chose dont je parle tout le temps, car nous ne pouvons rien changer si nous ne la faisons pas. Cette première étape consiste à prendre conscience de ce que nous sommes, à mettre en lumière nos pensées, comportements et sentiments automatiques inconscients. Nous devons devenir si conscients que rien ne nous échappera sans que nous le remarquions. Sans critiquer, juger ou rejeter la faute sur autrui, faites en sorte de remarquer tout ce qui vous concerne. Au lieu de vous identifier à ce que vous observez, imaginez que vous n’êtes qu’un spectateur curieux. Où, quand et comment avez-vous perdu votre conscience au cours de votre journée ? Quel déclencheur ou stimulus vous a ramené à votre ancien moi, mécontent, et à toutes ces pensées et émotions autodestructrices ?

Si vous regardez un acteur jouer un rôle, vous serez attentif à chaque geste, expression et action afin que votre esprit puisse se faire une idée précise du personnage fictif. Vous prêterez également attention à l’acteur et vous vous demanderez s’il semble faire du bon travail dans son rôle. Comment parlent-ils et bougent-ils ? Semble-t-il incarner le personnage ? Comment s’exprime-t-il, et ses expressions semblent-elles sincères ? Observez-vous de la même manière. Si vous parvenez à ne pas porter de jugement, à rester dans le moment présent et à vous observer en temps réel, vous pourrez recueillir toutes les données dont vous avez besoin pour recalibrer votre nouvel état d’être – ce que vous ferez plus tard.

Deuxième étape

Une fois que vous avez retrouvé votre conscience et que vous avez décidé quels aspects de vous-même ne vous servent plus, vous devez cesser d’être cette personne que vous ne voulez plus incarner. Vous devez vous débrancher des vieux programmes subconscients qui ont dirigé votre vie et faire une pause suffisamment longue pour vous ralentir et revenir au moment présent. En ralentissant et en sortant de l’état de survie, vous envoyez un signal à votre système nerveux autonome lui indiquant qu’il est sans danger de créer, d’absorber et de traiter de nouvelles informations, et d’être dans un état de relaxation. Lorsque vous détendez votre corps, restez éveillé et conscient.

L’acte de faire une pause et de s’arrêter est essentiel pour sortir du passé familier et du futur programmé et prévisible (qui sont le connu) et entrer dans le moment présent (qui est l’inconnu).

Arriver au moment présent demande une énorme quantité d’énergie et de conscience. Il s’agit d’exécuter un niveau d’esprit supérieur au corps – qui a été conditionné pour être l’esprit – et de faire preuve d’une volonté supérieure au programme automatisé et habituel du futur.  

Sortir du connu pour aller vers l’inconnu va créer un inconfort. Pour certains, cet inconfort peut se manifester occasionnellement sous forme de douleur physique, de détresse psychologique, d’anxiété, de nausée ou de panique totale. Je tiens à vous assurer que si vous vous sentez mal à l’aise, c’est que votre réaction est naturelle et que vous appliquez le travail de la bonne manière. Si ce n’était pas le cas, vous seriez toujours dans un état chimique familier et connu. Il n’y aurait pas d’inconfort. La clé est de passer de cet état d’inconfort à un nouvel état de libération et de plénitude.

Troisième étape

La troisième étape consiste à changer votre énergie et votre état d’être. Une fois que vous aurez commencé à prendre des mesures actives en accord avec votre intention, vous devriez constater des changements, à la fois dans votre corps et dans votre vie.

À mesure que vous vous rapprochez de votre avenir, qui apparaîtra toujours sous la forme du moment présent, permettez à l’énergie que vous avez captée de générer davantage d’émotions associées au “vous” que vous êtes en train de devenir. Cette énergie élevée, associée à votre pleine intention, est exactement ce dont vous avez besoin pour changer votre état d’être.

Quatrième étape

Maintenant que vous avez appuyé sur le bouton de réinitialisation et recalibré votre énergie et votre état d’être, il est temps de retourner à votre vie avec votre pleine conscience à bord. Laissez-moi vous rappeler qu’il n’y a pas de ligne de fin ici – ces quatre étapes sont circulaires, pas linéaires. Avec de la chance, vous les répéterez de nombreuses fois et finirez par revenir à un état conscient de plus en plus rapidement.

Le but de ce processus est que votre corps finisse par dépasser les limites et se libérer. Pour ceux qui attendent patiemment de pouvoir passer à l’action, sachez que cette percée ne peut se faire sans que le corps ne résiste d’abord et n’essaie de s’accrocher à tout ce qu’il connaît. Lorsque vous êtes sur le point de vous changer, votre corps va inévitablement faire un dernier effort désespéré pour empêcher le changement de se produire. Vous essayez d’emmener le corps dans un territoire inconnu et de l’amadouer pour qu’il adopte un nouvel esprit, et le corps a une aversion pour le changement.

En d’autres termes, si vous ne luttez pas contre la résistance du corps au changement, vous ne changez probablement pas. Pour ceux d’entre vous qui luttent, félicitations et bienvenue à la fête. Vous faites tout ce qu’il faut. Continuez à avancer. Chaque fois que vous tombez, relevez-vous. Au bout d’un moment, vous ne vous souviendrez plus du nombre de fois où vous êtes tombés car, au final, vous avez atteint votre destination.

Pour ceux qui sont intéressés par des conseils supplémentaires, je travaille sur une série de courtes méditations intitulées “Générer le changement”, qui vous guideront à travers les outils pratiques de ce processus. Restez à l’écoute…

Cet article est une traduction de l’article paru le 10 septembre 2021 sur le blog de Dr Joe Dispenza. Pour lire l’article en anglais, click here.

Retrouvez d’autres articles de Joe Dispenza ICI.

Connaissez-vous le rendez-vous mensuel de Dr Joe, Dr Joe Live ? C’est en général le dernier jeudi de chaque mois. Une heure d’échanges avec Joe Dispenza, de la théorie, des témoignages et la possibilité de poser vos questions en direct si vous parlez anglais ou en français via notre équipe.

La Boutique Dr Joe

en_GBEnglish (UK)