Le site du développement personnel et de la psychologie pour tous, professionnels et passionnés

Etude de recherche Quantum

Premières conclusions passionnantes de nos travaux de recherche QUANTUM

Au début de cette année, mon équipe de recherche et moi-même avons partagé des nouvelles passionnantes lors d’un livestream diffusé depuis notre retraite avancée d’une semaine à Marco Island, en Floride. En plus de partager nos conclusions sur les études déjà en cours, nous avons discuté de certaines expériences que nous commencions cette semaine-là – notamment la plus grande étude sur la méditation jamais réalisée.

Au tout début, QUANTUM (QUest to ANalyze a thousand hUmans Meditating) comptait près de mille volontaires inscrits.

En plus de remplir des questionnaires d’auto-évaluation, les participants ont fourni des échantillons biologiques – des prélèvements dans l’intérieur de la joue pour mesurer l’expression de l’ADN et des gènes, des prises de sang pour la collecte de données sur plus de 2 800 métabolites cellulaires et des échantillons de matières fécales pour examiner jusqu’à 500 bactéries intestinales différentes. Ils portaient également un appareil Garmin (une montre-bracelet) pour mesurer la variabilité du rythme cardiaque – et d’autres signes vitaux – tout au long de l’étude.

Aujourd’hui, après avoir collecté des mesures, des échantillons et des enquêtes avant et après l’événement, nous disposons de prélèvements exploitables provenant de 774 participants. C’est une quantité énorme de données – et une analyse approfondie prendra du temps.

Pendant que notre équipe de recherche analyse les couches d’informations recueillies lors de l’événement (avec plus de 1 500 échantillons, il y a beaucoup à passer au crible), nous avons voulu prendre une petite sélection de participants et nous concentrer sur un domaine de recherche important : les effets de la méditation sur les patients atteints de cancer.

Et ce que nous avons trouvé, jusqu’à présent, est convaincant. Mais tout d’abord, permettez-moi de vous exposer quelques faits concernant l’étude :

Parmi les participants inscrits à QUANTUM, 42 avaient un cancer.

Nous avons contrôlé les sujets d’étude en trouvant 42 participants de QUANTUM en bonne santé qui étaient assortis aux 42 patients cancéreux par l’âge et le sexe.

Tous les sujets de l’étude se trouvaient, pour l’essentiel, dans le même environnement – le même horaire, le même hôtel, les mêmes options de repas, les mêmes méditations.

— Le sous-ensemble de 42 patients atteints de cancer a participé à toutes les méditations et conférences pendant la semaine de retraite, avec le reste des participants.

Les patients atteints de cancer ont reçu trois séances de Coherence Healing™ lors de l’événement. Les témoins sains ont été guérisseurs lors de ces mêmes sessions.

Tous les participants ont rempli des enquêtes d’auto-évaluation avant et après l’événement de sept jours.

Pour étudier le microbiome intestinal, nous avons prélevé des échantillons fécaux avant et après l’événement.

 

Qu’est-ce que le microbiome intestinal ? Pourquoi est-ce important ?

Avant de vous faire part de quelques résultats préliminaires, j’aimerais vous parler du microbiome intestinal. Il a fait l’objet d’une grande attention ces dernières années, mais il est important de comprendre sa signification profonde. Voici une brève explication tirée d’une recherche que nous avons publiée à la fin de l’année dernière :

On entend souvent dire : « Votre vie est l’image de vos intestins ». L’intestin est un régulateur majeur de votre biologie, et certaines études suggèrent que les bactéries qui y résident sont un point de contrôle majeur de votre santé. Par exemple, vos bactéries intestinales libèrent des facteurs qui régulent votre sommeil, votre humeur, votre alimentation et de nombreuses autres fonctions de base. À cet égard, vos bactéries intestinales fonctionnent comme un « mini-cerveau » qu’il faut comprendre et étudier. Ces résidents intestinaux sont divers et nombreux.

« Il existe 300 à 500 types de bactéries dans votre intestin – soit entre 50 et 100 billions d’organismes au total – qui contiennent des millions de gènes. On les appelle collectivement le microbiome intestinal. Le microbiome intestinal est dynamique et peut changer de façon radicale dans un environnement sain ou malade. De ce point de vue, il peut constituer une fenêtre unique sur votre état de santé, permettant à l’équipe de recherche de déterminer si la méditation a un impact sur le microbiome. »

En termes plus simples, on pourrait dire ceci : il y a vous… et il y a ce qui n’est « pas-vous ». Et ce qui n’est « pas-vous » est composé de billions de cellules – plus de cellules que celles qui composent votre corps tout entier.

Quand vous êtes dans un état d’homéostasie, ou d’équilibre, et que vous vous épanouissez et grandissez, vous êtes dans une relation symbiotique avec ce qui n’est « pas-vous ». Mais ce qui n’est « pas-vous » est aussi en compétition constante avec lui-même – les bonnes bactéries contre les mauvaises.

Ainsi, lorsque vous n’êtes pas en homéostasie, votre intestin est également déséquilibré. Et quand vous êtes en équilibre, votre intestin l’est aussi. C’est pourquoi ce « mini-cerveau » dans votre intestin peut être un indicateur si fort de la santé globale. Et c’est pourquoi il était si important d’inclure des mesures du microbiome intestinal dans QUANTUM.

Voici donc comment tout cela se déroule dans l’étude sur le cancer. Au début de la retraite de sept jours – avant tout enseignement, méditation ou guérison – tous les participants ont fourni des échantillons de sang et de selles à l’équipe de recherche. Et ils ont tous répondu à un questionnaire d’auto-évaluation de leur bien-être.

À la fin de la semaine, les échantillons ont été prélevés à nouveau – et les participants ont répondu aux mêmes questions.

Voici ce que nous voulions savoir : lorsque les participants à l’étude déclaraient leur sentiment de bien-être, celui-ci se reflétait-il dans leurs échantillons biologiques ?

En d’autres termes, pouvaient-ils modifier leur biologie par la méditation ?

 

Les étapes clés et les marqueurs

Comme vous pouvez l’imaginer, les possibilités de domaines d’étude et d’analyse avec une telle quantité de données sont infinies.

Pour les besoins de l’étude sur le cancer, nous nous sommes toutefois concentrés sur deux types de questions lors de l’enquête – pour la collecte de données personnelles – et sur deux enzymes très importantes – pour la collecte de données physiques.

Les questions de l’enquête, auxquelles tous les participants ont répondu avant et après l’événement, étaient les suivantes :

En général, je dirais que ma santé est :

* (0) mauvaise, (1) moyenne, (2) bonne, (3) très bonne, (4) excellente.

J’ai de la difficulté à faire toutes les activités familiales que je veux faire :

* (1) Jamais, (2) Rarement, (3) Parfois, (4) Habituellement, (5) Toujours

Les deux enzymes sur lesquelles nous nous sommes concentrés dans le microbiome intestinal étaient :

Chorismate Mutase – qui régule les fonctions anticancéreuses et antibactériennes dans l’organisme.

Hydrolase HAD – qui crée une résistance aux traitements contre le cancer.

Je n’ai pas besoin de vous expliquer comment et pourquoi ces questions de qualité de vie et ces enzymes régulatrices de maladies sont importantes, en particulier pour les patients atteints de cancer, dont le système immunitaire est extrêmement compromis… et qui ont besoin de toute l’énergie disponible pour guérir.

Maintenant, enfin, pour la partie la plus excitante – ce que nos premières découvertes nous disent.

 

 

Affirmer la santé ; confirmer par les données

Tout d’abord, les réponses à l’enquête, avant et après l’événement.

Il n’est pas surprenant que les patients atteints de cancer aient évalué leur état de santé général tout en bas de l’échelle par rapport à leurs homologues en bonne santé. Il n’est pas non plus surprenant qu’ils aient estimé avoir beaucoup plus de difficultés à participer à des activités que les sujets qui n’ont pas de cancer.

Vous pouvez voir leurs réponses, notées dans la ligne bleue tracée sur le graphique ci-dessous.

 

Joe Dispenza: etude recherche quantum

 

Voici ce qui est surprenant, cependant – et ce qui est si excitant.

Au cours des sept jours de méditation et de guérison, les patients atteints de cancer ont surpassé les autres participants à l’étude en termes de bien-être. Non seulement ils se sont améliorés de manière significative, selon leur propre évaluation, au cours de la semaine, mais ils ont déclaré se sentir mieux que les personnes qui n’ont pas de cancer du tout.

Nous savons que les membres de notre communauté ont d’énormes capacités. Des capacités illimitées. Et nous savons que les participants à la retraite apportent un enthousiasme et une positivité sans limites à l’événement. Était-il possible qu’un effet placebo se produise ? Pouvions-nous faire confiance aux réponses de cette enquête ?

C’est là que les mesures du microbiome intestinal entrent en jeu. Rappelez-vous les deux enzymes importantes – l’une bénéfique pour les patients atteints de cancer, l’autre nocive.

Avant l’événement, l’enzyme bénéfique était fortement supprimée chez les patients atteints de cancer. Et, comme vous pouvez vous y attendre, l’enzyme nocive – celle qui résiste au traitement du cancer – était élevée.

Mais après sept jours de méditations et de soins en coherence Healing ? Vous l’avez deviné. L’enzyme bénéfique était élevée pour ressembler davantage aux niveaux des contrôles sains ; l’enzyme nocive était éliminée.

Joe Dispenza: recherche Quantum

 

Voici des données qui confirment ce que nous avons constaté dans ce travail – par des témoignages et des expériences – depuis des années. Grâce à la méditation, les gens peuvent changer leur biologie. Ce qu’ils rapportent comme étant leur expérience perçue s’avère être vrai – dans leurs cellules.

Et ce n’est pas notre équipe de recherche qui le dit. Ce n’est pas moi qui le dis. Ce sont les données qui le disent.

Après seulement sept jours de retraite, les participants à l’étude atteints de cancer déclaraient être en bonne santé. Et le « pas-vous » de leur microbiome intestinal a confirmé leur expérience.

Cela correspond parfaitement aux données préliminaires de nos études précédentes sur la suppression des cellules cancéreuses par la fonction mitochondriale. Ces études antérieures ont montré une diminution significative de l’énergie des cellules cancéreuses dans le plasma des méditants avancés après sept jours de méditation.

 

La plus puissante des pharmacies est à l’intérieur

Lorsque nous avons lancé QUANTUM à Marco Island au début de l’année, nous avons parlé de « la pharmacie intérieure » – notre pouvoir inhérent de changer notre biologie … en nous changeant nous-mêmes.

Comme nous le constatons partout dans ce travail, les changements significatifs et durables ne se produisent pas seulement de l’extérieur vers l’intérieur. Le type de transformation dont nous parlons se produit de l’intérieur vers l’extérieur.

Tous les participants à cette étude – y compris les 42 patients atteints de cancer – ont été exposés au même environnement extérieur pendant la semaine qu’ils ont passée ensemble (il s’agit en fait d’une salle de bal d’hôtel comme n’importe quelle autre salle de bal). Qu’est-ce qui a donc changé ? Ils ont changé.

Lorsque nous surmontons l’environnement intérieur de l’état émotionnel du corps et que nous en créons un nouveau, il y a un changement significatif dans l’énergie. Les patients atteints de cancer qui ont participé à notre retraite avancée d’une semaine à Marco Island ont utilisé cette énergie pour commencer à se guérir.

Étant donné que nos études n’en sont qu’à leurs débuts, les résultats sont encore très prometteurs. Nos futures recherches porteront sur d’autres problèmes de santé chroniques et sur l’approfondissement de nos études sur le cancer.

Nous partagerons d’autres résultats dans une retransmission en direct depuis notre retraite de suivi avancé à Marco Island, en Floride, le 27 août. Restez à l’écoute.

 

Pour les dernières mises à jour et découvertes de notre équipe de recherche, visitez notre page (en anglais) Recherche, science et actualités.

 

Cet articles est un traduction de l’article  paru le 03 Juin 2022 sur le blog de Dr Joe Dispenza. Pour lire l’article en anglais, cliquez ici

Connaissez-vous le rendez-vous mensuel de Dr Joe, Dr Joe Live ?

C’est en général le dernier jeudi de chaque mois. Une heure d’échanges avec Joe Dispenza, de la théorie, des témoignages et la possibilité de poser vos questions en direct si vous parlez anglais ou en français via notre équipe.