Réécrire les règles de la réalité virtuelle : 3e partie – Dr Joe Dispenza

Par Dr Joe Dispenza
 

(Si vous avez raté la partie l et la partie ll, vous trouverez les liens en bas de page)

L’idée des réalités virtuelles n’est pas nécessairement nouvelle. C’est précisément ce dont parlait Platon dans son Allégorie de la caverne, ou ce dont parlait Lewis Carroll dans son roman de 1872, “Alice au pays des merveilles “. Dans l’Allégorie de la caverne de Platon, un groupe de personnes vit toute sa vie enchaîné dans une caverne, face à un mur, et la seule réalité que ce groupe connaît est celle des images en mouvement sur le mur. Mais la vérité profonde est que ces images sur le mur ne sont rien d’autre que la projection d’ombres créées par des personnes et des objets qui se déplacent entre le dos des habitants de la caverne et une lumière, dont la source, dans ce cas, est un feu.

Le but de l’allégorie est d’expliquer comment le philosophe antique est comme le prisonnier qui vient de se libérer. C’est en devenant libre qu’il se rend compte que ce qu’il croyait être la réalité, ne l’était pas du tout.

De l’autre côté du miroir, Alice fait l’expérience similaire d’entrer dans une réalité alternative en traversant un miroir. Et tout comme un reflet, de l’autre côté du miroir, tout est inversé, y compris la logique.

Alors qu’il s’agissait autrefois d’idées fantaisistes de grands penseurs et artistes, la science, qui est le langage contemporain du mysticisme, a confirmé qu’il existe bien une autre réalité, une autre couche de lois qui remplacent les lois newtoniennes qui décrivaient l’univers. Pour comprendre cette autre couche de lois, nous devons d’abord comprendre ce que sont les lois newtoniennes.

Dans la physique newtonienne classique, tout ce qui se trouve dans le monde physique et matériel – comme les personnes, les corps, les choses et les objets qui occupent un endroit particulier dans le temps – apparaît comme séparé du reste. En tant que telles, les lois newtoniennes décrivent la matière, le temps et l’étendue infinie de l’univers physique. Ainsi, tout ce dont nous faisons l’expérience dans la réalité physique par le biais de nos sens est local dans ce monde spatio-temporel. Ceci décrit le monde qui existe dans le casque de VR, et dans le casque, il semble que l’esprit n’ait aucune influence sur la matière.

Les lois quantiques, en revanche – la couche supérieure de ces lois unificatrices auxquelles se rattachent les lois newtoniennes – décrivent les plus petits aspects de la réalité, qui ne sont pas constitués de matière mais d’énergie. On pourrait dire que ces lois sont l’inverse des lois newtoniennes.

Alors que le champ quantique est constitué de fréquence, d’énergie, de vibration, de pensée, de conscience et d’information – puisqu’il s’agit du champ d’énergie invisible qui relie, influence et unifie tout ce qui est physique ou matériel – il n’y a rien de local dans l’espace. Une autre façon de le dire est que rien n’occupe un espace à un moment donné. Il s’agit d’un domaine ou d’une réalité dont vous ne pouvez pas faire l’expérience avec vos sens (c’est le monde 3D que vous expérimentez avec vos sens). Le monde quantique est donc le domaine non local dans lequel l’esprit et la matière sont tellement liés qu’il est impossible de les séparer. Vous pouvez considérer le champ quantique comme la réalité en dehors du casque VR – une réalité dans laquelle toutes les possibilités et dimensions existent.

En parlant de dimensions – en ce moment même, comme les poupées matryoshka (autrement connues sous le nom de poupées russes qui s’emboitent les unes dans les autres), il y a une infinité de dimensions empilées sur cette dimension, et chacune contient ses propres lois et labyrinthes. En physique quantique, on appelle cela la “théorie des mondes multiples” et elle a été élaborée à la fin des années 1950 par le physicien américain Hugh Everett.

Une façon simple de comprendre la théorie des mondes multiples est d’imaginer une miche de pain. Chaque tranche de pain est un plan, une possibilité ou une dimension – et il existe un nombre infini de ces dimensions. La théorie des mondes multiples décrit ces mondes et réalités parallèles infinis qui, nanoseconde après nanoseconde, se séparent les uns des autres, sans jamais se croiser ni communiquer.

Ainsi, la théorie des mondes multiples ne décrit pas un univers mais un multivers.

La clé pour trouver la porte dérobée qui conduit vers les dimensions supérieures, ou le niveau suivant du jeu de VR, est de comprendre les règles du jeu, car lorsque vous êtes dans le casque VR, vous devez jouer selon certaines lois qui ont été programmées dans le casque. Dans ce plan physique de démonstration où chaque chose nécessite une action, votre action est ce qui relie la cause et l’effet, ou la pensée à l’expérience. Comme il y a une séparation entre ces deux aspects de notre réalité connue, faire quoique ce soit, prend du temps. Ces règles ne sont pas différentes de certaines lois newtoniennes que nous connaissons, et donc lorsque nous faisons l’expérience de la réalité depuis l’intérieur du casque VR, il est logique que jouiez en suivant les règles qui y s’y rattachent.

Lorsque vous jouez selon ces lois, il est sous-entendu que si vous êtes intelligent, compétent, que vous vous entraînez à faire votre truc, que vous créez de bonnes habitudes, que vous vous instruisez, que vous faites les bons choix, et ainsi de suite, vous recevez certains gains. Ce sont les moyens par lesquels vous obtenez ou acquérez les choses que vous percevez comme réelles dans le casque VR. De cette manière, vous jouez le jeu depuis l’intérieur du jeu.

Mais si vous voulez améliorer le jeu avec de nouvelles informations, vous devez sortir du casque VR – et la seule façon de le faire est d’interagir avec le terrain. Cela exige que vous retiriez votre attention de tout ce qui est physique, matériel ou connu, pour venir la placer sur l’énergie et la fréquence.

Pour beaucoup de gens, enlever le casque VR et entrer dans l’inconnu est effrayant parce que toute leur attention et leur énergie sont immergées dans le casque VR (le monde 3D). Bien qu’ils perçoivent ce qui se trouve dans le casque comme étant le monde réel – pour la simple raison qu’ils peuvent le ressentir, le goûter, le sentir, l’entendre et le voir avec leurs sens – il s’agit en fait d’une réalité faite d’illusion.

Pour vous aventurer en dehors du casque, vous devez détourner votre attention du monde en 3D, car vous ne pouvez entrer dans ce royaume quantique qu’en tant que pure conscience. Si vous pouvez connecter votre conscience à ce monde immatériel de l’inconnu, le corps peut recevoir de nouveaux signaux et informations sous forme d’énergie. Ce faisant, grâce à votre interaction avec les informations qui sont transportées sur la fréquence, vous pouvez recevoir une mise à niveau de votre expérience en VR. Et, puisque vous ne voyez pas les choses telles qu’elles sont – vous les voyez telles que vous êtes – la nouvelle expérience interne créée par l’interaction avec la fréquence et les informations provenant d’au-delà des sens, crée de nouveaux circuits cérébraux.

Lorsque vous ouvrez les yeux et revenez à vos sens locaux dans l’espace et le temps, vos circuits nouvellement acquis vous permettent de percevoir un spectre plus large de la réalité. Par conséquent, vous pouvez voir une plus grande partie de la réalité qui a toujours été présente, mais pour laquelle vous n’aviez pas les circuits nécessaires pour la percevoir. Vous faites maintenant une nouvelle expérience de votre environnement, vous subissez un certain type de changement physique dans votre corps et vous vous déplacez jusqu’à un nouveau futur possible sur votre trame temporelle.

C’est ainsi que les étudiants de notre communauté améliorent leur expérience de vie.

Lisez la partie I et la partie II.

Restez à l’écoute pour la quatrième partie.

Cet article est une traduction de l’article paru le 5 juin 2021 sur le blog de Dr Joe Dispenza. Pour lire l’article en anglais, cliquez ici.

Retrouvez d’autres articles de Joe Dispenza ICI.

Connaissez-vous le rendez-vous mensuel de Dr Joe, Dr Joe Live ? C’est en général le dernier jeudi de chaque mois. Une heure d’échanges avec Joe Dispenza, de la théorie, des témoignages et la possibilité de poser vos questions en direct si vous parlez anglais ou en français via notre équipe.

La Boutique Dr Joe