Sécurité intérieure du territoire et stimulation de votre système immunitaire avec l’amour : Partie 1 – Dr Joe Dispenza

Sécurité intérieure du territoire et stimulation de votre système immunitaire avec l’amour : Partie 1 – Dr Joe Dispenza

Par Joe Dispenza

Le rôle du système nerveux autonome (qui signifie “automatique”) est de réguler automatiquement la physiologie de votre corps en mobilisant divers signaux chimiques et électriques vers différentes parties du corps. Toutes ces vastes fonctions biologiques qui créent l’équilibre intérieur et l’homéostasie se produisent dans les coulisses de votre conscience.

Comme ces actions biologiques infinies ne sont pas régulées par votre esprit conscient, il est logique que ce soit votre esprit subconscient (l’esprit qui se trouve sous l’esprit conscient) qui dirige le spectacle. La multitude de fonctions liées à la santé – de la sécrétion d’hormones, au taux de sucre dans le sang, à la température du corps, à la digestion, à la fonction immunitaire, etc – tombent toutes sous le contrôle du système nerveux autonome.

Mais allons un peu plus loin. Le système nerveux autonome comporte deux branches distinctes destinées à protéger l’organisme : le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique.

L’incident déclencheur

Lorsqu’un état potentiellement dangereux ou nuisible survient dans notre monde extérieur, le système nerveux sympathique nous aide à faire face à ces menaces (que nous percevons et/ou interprétons par nos sens) en mobilisant d’énormes quantités d’énergie pour courir, combattre ou se cacher de la menace ou du danger imminent.

On peut considérer le système nerveux sympathique comme la pédale d’accélérateur, qui est conçue pour l’accélération. Ce type de mobilisation de l’énergie fait sortir le corps de son équilibre normal pour qu’il puisse faire face à la menace. Tous les organismes utilisent cette adaptation de survie à court terme, mais comme nous le savons maintenant, le fait de rester dans cet état d’accélération soumet le corps à un stress et à une contrainte, et avec le temps, cela peut créer des maladies. Si nous vivons dans un mode d’urgence constant et mobilisons toute notre énergie et nos ressources pour notre monde extérieur, il est logique que l’espace intérieur de notre corps soit compromis.

La réponse

Si le système nerveux sympathique est la pédale d’accélérateur, pensez au parasympathique comme étant le frein. Lorsque nous nous sentons en sécurité dans l’environnement, la réponse parasympathique nous aide à ralentir et à nous détendre afin que nous puissions utiliser l’énergie de notre environnement intérieur pour métaboliser, assimiler, digérer, excréter, se reproduire, etc. En d’autres termes, le système nerveux parasympathique assure des fonctions métaboliques qui permettent la croissance et la réparation dans l’environnement interne du corps. Alors que la réponse sympathique s’occupe des grandes menaces extérieures comme les prédateurs, les incendies, les traumatismes ou les tempêtes, la réponse parasympathique s’occupe des microbes, des virus, des moisissures, des cellules cancéreuses en mutation et d’autres facteurs de l’environnement intérieur du corps. Le système immunitaire est l’un des principaux responsables de ce département.

Forces terrestres

Pensez un instant à la dispersion d’une armée. Si la majorité d’une armée en guerre est dispersée, disons, sur un front occidental, cela laisse le front oriental vulnérable parce que la stratégie de défense, autrefois équilibrée, a été diminuée. Il en va de même pour l’environnement intérieur de votre corps.

Si vous utilisez toutes les ressources de votre corps pour une urgence dans votre monde extérieur, il est logique qu’il n’y ait pas d’énergie dans votre monde intérieur pour non seulement fabriquer des globules blancs – qui sont l’armée interne de votre corps conçue pour combattre les infections et autres maladies – ou pour leur permettre de fonctionner correctement.

Au fil du temps, parce que le corps est en état d’urgence, le système immunitaire, le système digestif et le système cardiovasculaire s’affaiblissent parce que l’énergie nécessaire pour maintenir son efficacité optimale est dispersée dans d’autres parties du corps. En d’autres termes, le corps conserve essentiellement de l’énergie, ce qui fait que les cellules immunitaires réagissent moins bien. Cette redistribution de l’énergie modifie également le flux sanguin du cerveau et du cœur d’une personne.

Lorsque le flux sanguin se rétrécit, l’énergie quitte le cœur et le cerveau pour aller vers le centre surrénal. La personne est alors en état d’alerte permanent, et cette personne est plus dans sa nature animale que dans sa nature divine.

Forces spéciales d’élite

Le système de protection interne de l’organisme, le système immunitaire, possède des globules blancs spécifiques appelés cellules T, ou cellules T auxiliaires. Il s’agit des forces spéciales d’élite du système immunitaire, et chaque cellule T est armée de récepteurs. Les cellules T ressemblent à une sphère et leurs récepteurs ressemblent à de minuscules trompettes qui se projettent vers l’extérieur.

Lorsqu’un ennemi étranger est détecté – qu’il s’agisse de bactéries, de virus, de moisissures, de cellules cancéreuses, etc. les cellules T attaquent les envahisseurs. Elles le font en utilisant leurs récepteurs pour se connecter à la bactérie ou au virus et libérer des immunoglobulines (anticorps), qui affaiblissent et décomposent l’entité étrangère. Votre corps fait cela tout le temps ; en fait, il le fait comme vous le lisez, même pour les cellules cancéreuses.

La bataille interne

Tout cela revient à dire que plus votre système immunitaire est fort et plus vous avez d’énergie, plus ces cellules T sont activées pour attaquer les virus ou les agents étrangers – avant que le virus ou la bactérie n’ait la possibilité d’utiliser ses récepteurs pour attaquer la cellule T. Ainsi, à l’intérieur de votre corps, des mini batailles sont menées en permanence.

Lorsque les cellules T sont en bonne santé et fonctionnent correctement, elles libèrent des protéines (les éléments constitutifs de la vie) appelées immunoglobulines, qui sont des protéines en forme de Y. Leur fonction est de bloquer l’attaque de toute bactérie, virus, etc. À l’exception des globules rouges, toutes les cellules fabriquent des protéines.

Pour qu’une cellule fabrique une protéine, un gène doit être signalé et régulé de l’extérieur de la cellule. Une fois que la cellule reçoit le bon signal, elle fabrique une protéine saine. Dans le cas des lymphocytes T, si l’organisme retrouve l’équilibre chimique, les cellules commencent à fabriquer des immunoglobulines saines. C’est ainsi que les gentils gagnent.

Si l’expression de cette protéine n’est pas activée en raison d’un signal d’avertissement (le signal étant ce qui met en marche le système sympathique) provenant de l’extérieur de la cellule – par exemple, pour créer de la peur – le corps exploite toutes ses ressources. Essentiellement, le corps doit voler Pierre pour payer Paul. De la même manière, si toute l’énergie va vers une menace ou un danger dans le monde extérieur, il n’y a pas assez d’énergie dans votre monde intérieur pour des projets de construction à long terme. C’est ainsi que cela se passe : Si un ouragan s’approche de votre maison, ce n’est pas le moment de refaire votre salle de bains. Le corps fonctionne de la même manière.

Comme nous devons maintenant économiser toutes nos ressources pour faire face à la menace extérieure, ces récepteurs des lymphocytes T sont régulés à la baisse pour arrêter de produire des immunoglobulines, ce qui nous rend sensibles aux agents étrangers. C’est ce que fait le stress et c’est ainsi que les gens tombent malades.

Si c’est ainsi que la guerre commence, restez à l’écoute pour la deuxième partie, lorsque les soldats de la paix et les diplomates interviendront

 

Cet article est une traduction de l’article paru le 11 avril 2020 sur le blog de Dr Joe Dispenza. Pour lire l’article en anglais, cliquez ici.

Retrouvez d’autres articles de Joe Dispenza ICI.

Connaissez-vous ce rendez-vous mensuel avec Dr Joe, Dr Joe Live? C’est en général le dernier jeudi de chaque mois. Une heure d’échanges avec Joe Dispenza, de la théorie, des témoignages et la possibilité de poser vos questions en direct si vous parlez anglais ou en français via notre équipe.
EN SAVOIR PLUS

Fermer le menu
×
×

Panier

La newsletter de Quantum Way

Recevez directement nos articles de blog, ainsi que nos annonces d’événements, de nouveaux produits et de promotions