Trouver l’équilibre entre l’intention et l’abandon de soi – Dr Joe Dispenza

Trouver l’équilibre entre l’intention et l’abandon de soi – Dr Joe Dispenza

Article du Dr Joe Dispenza

Trouver l’équilibre entre l’intention et l’abandon de soi est délicat. L’intention, c’est le fait d’avoir une idée claire de ce que nous voulons et l’abandon de soi, c’est le fait d’avoir confiance en le fait que le meilleur résultat arrivera. D’une part, si vous avez trop d’intention, vous essaierez de forcer les choses à arriver ; d’autre part, si vous vous abandonnez trop au destin, vous deviendrez paresseux, léthargique et vous ferez un effort minime. On est un peu sur le fil du rasoir, et c’est la raison pour laquelle je pense que nous devons laisser de côté ce que nous avons toujours utilisé jusque-là pour obtenir ce que nous voulions, pour que quelque chose de plus grand puisse se produire. Cela semble assez facile… jusqu’à ce que nous ayons à le mettre en pratique !

Si vous connaissez mon travail, vous m’aurez entendu dire mille fois que pour créer quelque chose à partir de rien, il faut associer une intention claire à une émotion élevée. Mais ce n’est que le début. Nous devons ensuite rester dans l’énergie de cette création jour après jour (c’est là que notre pratique de la méditation entre en jeu). Ensuite, nous nous en remettons au destin sur le « comment » en acceptant la façon dont notre création se manifestera, quelle qu’elle soit. Ainsi, non seulement nous faisons confiance à un esprit plus grand pour organiser notre création de la manière qui soit juste pour nous, mais nous laissons la création se dérouler d’une manière nouvelle et différente de ce que nous avions prévu ou anticipé. Réfléchissez-y : si vous saviez déjà que faire, vous l’auriez probablement déjà fait. C’est ce qu’on appelle le connu.

Mais dès que nous commençons à ressentir de la frustration, de l’impatience, de la colère ou du ressentiment, nous ne sommes plus connectés à l’énergie de notre avenir, et c’est probablement parce que nous essayons de forcer, de contrôler, de prédire ou de manipuler les résultats. Pourquoi cela arrive-t-il ? Parce que ces émotions font que nous nous sentons séparés de notre création ; ainsi, nous ne nous en remettons pas à ce plus grand esprit ; nous ne le laissons pas faire et nous ne lui faisons pas confiance. Nous abordons la création en tant que matière essayant de changer la matière, au lieu de laisser le soin à notre énergie d’organiser la matière. Si vous essayez de contrôler et de prédire quand et comment votre création devrait se produire, alors vous êtes de nouveau dans le connu. Il est plus que probable que ce soit parce que votre prédiction est faite par vous en train de « penser » à une possibilité que vous avez connue par le passé et que vous êtes en train d’essayer de prévoir ce que ce résultat pourrait être dans l’avenir.

« Mais je fais le travail tous les jours et rien ne se passe ! » Si vous dites cela, alors vous n’avez pas confiance ; vous attendez que quelque chose à l’extérieur de vous fasse que ce sentiment de séparation ou de manque en vous disparaisse. Cela s’appelle la séparation. Vous devez vous rappeler que, étant donné que la matière est la fréquence la plus lente qui soit, cela peut prendre du temps pour que les conditions extérieures de votre vie s’alignent sur votre vision intérieure. Encore une fois, c’est la raison pour laquelle nous faisons ce travail tous les jours – pour rester dans l’énergie de notre création. Cela ne veut pas dire que ce soit facile, sinon tout le monde serait en train de le faire.

Une analogie que j’aime souvent utiliser est que la pratique de ce travail, tout comme l’apprentissage de l’abandon de soi et l’apprentissage de la confiance, s’apparente beaucoup à l’apprentissage du snowboard. Lorsque vous attachez vos bottes à votre planche pour la première fois, vous êtes hyper concentré sur votre équilibre. Vous êtes hyper vigilant à votre forme, à vos virages, à la position de votre corps sur la planche, etc. Par conséquent, vous dépensez inutilement une quantité d’énergie. De ce point de vue-là, votre esprit et votre corps sont séparés, alors qu’en fait vous essayez de faire en sorte que votre esprit et votre corps ne fassent qu’un. En somme, vous essayez de faire faire à votre corps ce que pense votre esprit.

En tant que snowboarder débutant, vous allez être frustré, vous allez tomber (souvent), vous allez avoir plein de courbatures, et au milieu de cette expérience vous allez probablement vous demander si vous allez un jour pouvoir glisser avec grâce et aisance en descendant la montagne. Avec assez de pratique, cependant, vous allez cesser d’essayer de penser comme un snowboarder, et devenir un snowboarder. La pratique habituelle du snowboard devient alors l’état d’être, et vous pouvez enfin vous détendre en faisant du snowboard. Enfin, ce qui était autrefois une pratique devient une joie, quelque chose que vous attendez avec impatience. Comme vous avez de plus en plus confiance en vous-même, parce que votre corps et votre esprit travaillent à l’unisson, vous n’avez plus à travailler aussi dur, cela demande moins d’efforts et vous êtes en mesure de mieux gérer votre énergie. Cela vaut non seulement pour le snowboard, mais aussi pour la création de notre réalité.

Le processus créatif ne consiste donc pas à espérer, désirer, attendre, vouloir, essayer ou regarder –espérer est comme mendier. Il s’agit d’incarner et de devenir votre création. Nous le faisons d’abord en interne lors de nos méditations, en fusionnant avec l’énergie de notre avenir, puis en restant dans cette énergie tout au long de la journée. Plus nous restons dans cette énergie, plus nous la mémorisons jusqu’à ce qu’elle devienne un nouvel état d’être. Lorsqu’elle est devenue votre état d’être, alors vous pouvez enfin cesser d’être un obstacle pour vous-même, ce qui en fin de compte rend le fait de faire confiance, de s’abandonner et de se permettre plus facile et plus naturel. C’est ainsi lorsque vous avez mémorisé les pensées et les émotions de votre esprit et de votre corps, ce qui vous donne l’impression que votre création a déjà eu lieu.

Si vous ne faites pas un effort concerté pour rester dans l’énergie de votre création tout au long de votre journée, cela équivaut à manger un petit-déjeuner biologique, puis de passer le reste de la journée à manger de la malbouffe. Et quel est l’intérêt de cela si vous essayez d’être en bonne santé? Il en va de même pour tout ce que nous créons dans notre vie. Pourquoi ne pas alors, pour aujourd’hui, prétendre que votre avenir est déjà arrivé? Après tout, si vous avez fait le travail, vous l’avez déjà vécu assez souvent dans le domaine quantique. Qui sait… peut-être votre avenir est-il en train de vous trouver ?

Source : Dr Joe Dispenza – http://drjoedispenza.net/blog/mastery/the-balance-between-intention-and-surrender/

Fermer le menu
×
×

Panier

La newsletter de Quantum Way

Recevez directement nos articles de blog, ainsi que nos annonces d’événements, de nouveaux produits et de promotions