Vivez-vous dans le manque ou dans la plénitude?

Vivez-vous dans le manque ou dans la plénitude?

Article du Dr Joe Dispenza

Les gens se demandent souvent pourquoi ils ne parviennent pas à réaliser ce qu’ils avaient l’intention de créer. Vous ne vous posez généralement ce genre de questions que pour certaines raisons. La première : vous vous sentez aliéné de votre création, auquel cas vous vivez dans le manque. Autrement dit, vous ressentez et vivez des émotions qui ne sont pas ancrées dans la plénitude ou la gratitude, vous vivez dans la peur, la colère, la frustration, etc.

Deuxième raison : ce sont les hormones mêmes qui causent ces émotions négatives qui aiguisent réellement nos sens. Par conséquent, nous canalisons notre attention sur la matière, les objets et les choses, car nous plaçons notre énergie à l’endroit même où nous plaçons notre attention, toute notre énergie est alors investie dans notre réalité tridimensionnelle ; ainsi se trouve renforcée seule l’idée que, si nous ne pouvons pas voir notre création, si nous ne pouvons pas voir nos richesses, la santé, la réussite, etc., celles-ci n’existent pas. Si tel est votre jugement, vous êtes aliéné de votre création et le processus créatif ne peut pas avoir lieu, car vous avez précisément cessé de créer. Vous créez en réalité le contraire de ce que vous aviez l’intention de faire. Si l’intention occupe votre esprit, votre corps, quant à lui, a un ordre du jour totalement différent car il vit dans le passé. Pourquoi ? Et bien, parce que les pensées sont la monnaie du cerveau et que les émotions celle du corps – comment vous pensez et comment vous vous sentez constituent votre état d’être.

C’est pourquoi il est si important de travailler tous les jours à conditionner votre corps à l’émotion de cette expérience ou création future. Lorsque vous réussirez à le faire suffisamment de fois, vous ne vous sentirez plus aliéné de votre création et vous ne ressentirez plus le manque. Vous vous sentirez déjà connecté, phénomène qui engendrera à son tour davantage de sentiments de plénitude. Si vous savez profondément que vous êtes entier et que, dans cet état de plénitude, le fait de penser à votre création vous rapproche de celle-ci, plutôt que de considérer votre création comme externe à vous, celle-ci fait déjà partie de vous. C’est ainsi que l’on commence à obtenir des résultats dans la vie.

En revanche, si la pensée de ce que vous désirez crée un sentiment d’aliénation ou de manque, cette création ne pourra pas avoir lieu car elle restera toujours externe à vous. Cet état d’être se solde par un état d’esprit dans lequel vous espérez, vous souhaitez, vous faites encore plus d’efforts ; dans cet état d’être, l’inconnu n’a aucun rôle à jouer. Pourquoi ? Parce que vous anticipez que votre création se réalisera de façon prévisible. Vous délaissez alors le modèle quantique de l’imprévisibilité et de la surprise, pour revenir au modèle newtonien.

Dans le contexte d’une création, l’état de plénitude équivaut à ressentir l’émotion de votre futur avant que celui-ci ne se produise. En ressentant les émotions élevées de votre futur, vous aurez l’impression qu’il se sera déjà produit. L’issue n’est donc pas un résultat, une chose ou une action, il s’agit d’un état d’être.

Si vous ne voulez rien, c’est que vous pensez avoir déjà tout ce dont vous avez besoin. C’est ce qui attire votre création à vous, car les pensées sont électriques et les sentiments sont magnétiques, et ce que vous pensez et ce que vous ressentez sont ce qui crée l’énergie de votre futur. La totalité de ce que vous pensez et de ce que vous ressentez se traduit par votre état d’être. Si vous pratiquez suffisamment de fois la plénitude comme état d’être, celle-ci deviendra votre état d’être, et c’est là que la magie commencera vraiment à prendre forme.

Fermer le menu
×
×

Panier

La newsletter de Quantum Way

Recevez directement nos articles de blog, ainsi que nos annonces d’événements, de nouveaux produits et de promotions