Le site du développement personnel et de la psychologie pour tous, professionnels et passionnés

Joe Dispenza - Les points d’étape sur le chemin

Les points d’étape sur le chemin – Part 1

Mon équipe et moi-même sommes récemment rentrés d’une longue période de voyages, animant des retraites en Suisse, en Angleterre, en Floride et à New York sur une période de 40 jours. J’essaie de prendre le temps de rencontrer les membres de notre communauté lors de chaque événement, et je suis toujours frappé par les idées, les défis, les découvertes et les questions qui surgissent à différents moments de leur pratique.

Après cette période d’évolution particulièrement puissante – dans notre travail et dans notre communauté – je souhaite partager avec vous quelques observations sur les options que nous rencontrons tous à différentes étapes du chemin… des stades d’étude et de pratique que j’appelle Novice, Initié, Maître et Virtuose.

 

Le novice : « Je choisis quelque chose de différent ».

Pour quelqu’un qui vient de se lancer dans le travail, cette étape concerne l’acquisition et la compréhension des connaissances et des informations. En tant que novices, nous apprenons le contenu. Nous nous remémorons et répétons sa signification sur le plan intellectuel, théorique et philosophique – et nous essayons de lui donner un sens avec notre néocortex. Nous construisons une architecture neuronale, nous créons une nouvelle infrastructure dans notre cerveau. En fait, nous créons un nouvel esprit.

Choisir quelque chose de « différent » peut sembler un peu vague, mais c’est littéralement vrai. Lorsque nous commençons à suivre le chemin d’un chercheur ou d’un mystique, cela signifie que nous nous sommes heurtés à un aspect de notre vie – de nous-mêmes – qui ne nous convient plus. Pour certains, il s’agit d’une crise : un mauvais coup du sort. Ou la fin d’une relation. Des difficultés financières. Pour d’autres, il peut s’agir d’un sentiment général d’insatisfaction ou de malaise. Pas nécessairement une urgence, mais – un vide.

Ce qui nous amène à choisir quelque chose de différent, c’est que nous réalisons finalement que continuer à choisir la même chose – les mêmes pensées, les mêmes sentiments, les mêmes habitudes, les mêmes réactions émotionnelles – ne nous apportera que les mêmes expériences.

Choisir quelque chose de différent, c’est choisir de laisser le passé – de laisser notre ancien moi – derrière nous. C’est la seule façon d’entrer dans le moment présent – et de se donner la possibilité de créer quelque chose de nouveau.

Il faut une énorme quantité d’énergie et de courage pour emprunter un nouveau chemin. Lorsque nous apprenons quelque chose de nouveau, nous devons consacrer à ces nouvelles connaissances que nous étudions tout notre temps et toute notre attention. Nous devons graver ce que nous apprenons dans notre cerveau en mettant constamment en balance ce que nous savons et ce que nous ne savons pas. Nous devons comprendre le quoi et le pourquoi, afin de pouvoir commencer à répéter naturellement dans notre esprit comment nous allons l’appliquer.

À ce stade précoce de l’apprentissage, il est important d’être patient avec notre processus. Nous ne devons pas nous mettre la pression avec de la colère ou de la frustration. Je dis souvent à mes élèves à ce stade : « Tu n’es pas encore assez bon ». Et cela n’a pas pour but de les décourager, bien au contraire. Lorsque nous commençons à peine, nous devons être patient. Il faut laisser tomber les attentes – et être indulgent envers soi-même.

Tout cela fait partie de la philosophie et de la théorie. Au stade de novice, nous installons du matériel dans notre cerveau… ainsi, lorsque vient le moment de passer de la théorie à la pratique, nous sommes prêts. Maintenant, il est temps d’impliquer notre corps – et de lancer de nouvelles actions.

 

L’initié : « Je choisis l’évolution. »

Si nous passons tout notre temps à apprendre et à parler de quelque chose de nouveau, mais que nous n’agissons jamais, alors nous ne dépasserons jamais le stade de novice ou de philosophe. Nous devons faire quelque chose avec les informations que nous avons acquises. Nous devons les utiliser. Et nous devons faire correspondre notre corps à notre esprit dans l’application pratique de cette connaissance – pour nous rapprocher de la création d’une nouvelle expérience.

À ce stade, nous décidons intentionnellement d’évoluer en faisant un nouveau choix. Nous prenons les nouveaux réseaux neuronaux que nous avons commencé à implanter dans notre cerveau – et nous nous exerçons à en faire quelque chose. Et nous recommençons encore. Et nous continuons à nous entraîner. Cette étape de l’apprentissage et de la création nécessite une pratique constante (tant mentale que physique) et une répétition constante.

Et cela prend du temps – et beaucoup de conscience et d’énergie. Soyons réalistes : nous allons faire des erreurs. Ensuite, nous devons revenir en arrière et désapprendre ce qui nous a fait dévier du chemin… et réapprendre les nouvelles idées et les nouveaux comportements que nous pratiquons. Et cela demande de la patience. Et cela demande une énorme quantité de conscience – pour ne pas réagir émotionnellement. Il faut aussi gouverner notre cerveau qui analyse et réfléchit constamment.

En tant qu’initié, nous devons rester conscients. Nous devons faire preuve de retenue, afin de ne pas retomber dans nos anciens programmes. Nous devons nous entraîner les yeux ouverts pour pouvoir réellement adopter le nouveau comportement. Nous continuons à faire. Nous continuons à apprendre de nos erreurs. Nous continuons à nous auto-corriger. Et nous améliorons ce que nous faisons.

Lorsque nous avons réellement créé une expérience, il y a un enrichissement des circuits dans le cerveau – et une émotion qui est créée à partir de cette expérience. Et cette émotion ordonne au corps de comprendre chimiquement ce que l’esprit a compris intellectuellement. En même temps, les réseaux de neurones renforcent l’esprit philosophique grâce à l’expérience. Maintenant, l’information est gravée plus profondément dans l’esprit – et conditionnée dans le corps.

En prenant les connaissances que nous avons acquises en tant que novice, et en les appliquant en tant qu’initié, nous nous disons :  » Est-ce que je peux faire mieux ? Est-ce que je peux évoluer et enrichir mon expérience ? Est-ce que je peux perfectionner mon expérience ? Est-ce que je peux produire un résultat une fois ? Et si je peux le faire une fois, est-ce que je peux le refaire ? « .

Lorsque nous avons consacré du temps et sommes devenus bons à créer – et à recréer – nous sommes prêts pour le niveau suivant : la maîtrise. Nous en reparlerons dans la deuxième partie.

 

Cet article est un traduction de l’article  paru le 23 septembre 2022 sur le blog de Dr Joe Dispenza. Pour lire l’article en anglais, cliquez ici 

Restez à l’écoute pour en savoir plus sur ce sujet dans une prochaine session de Dr Joe Live. Pour participer à ces conversations mensuelles avec Dr Joe, visitez notre page Dr Joe Live