Le site du développement personnel et de la psychologie pour tous, professionnels et passionnés

Dr Joe Dispenza: pandora's box

Ouvrir la boîte de Pandore, 1ère partie : franchir le seuil

Nous avons reçu récemment de nombreuses demandes de renseignements sur un sujet qui revient très souvent. Des messages sont arrivés à notre équipe de Dr Joe Live – mes conversations mensuelles avec des étudiants du monde entier – et à notre équipe du service clientèle, qui aide les membres de notre communauté avec les questions posées et la résolution des problèmes.

Certaines demandes commencent par

« Je suis nouveau dans ce travail ». Ou encore : « J’ai pratiqué mes méditations tous les jours, et… ».

« Ma question porte sur les rêves. Que signifient-ils ? Et est-il possible de les changer ? »

« Je ne sais pas quoi faire avec ces visages menaçants qui apparaissent… Est-il possible de comprendre et de dépasser ces images sans abandonner ?

« Je fais sans cesse des cauchemars très étranges. Je me réveille, je me rendors et ils reprennent là où ils s’étaient arrêtés. Avez-vous déjà eu une telle expérience – et quelle pourrait en être l’explication ? »

Même si nos étudiants viennent d’horizons très différents, ce phénomène est commun à beaucoup d’entre eux. Nos correspondants – généralement des personnes relativement nouvelles dans le travail, aux premiers stades de la pratique – commencent à rencontrer des énergies et des entités inconnues, souvent dans des rêves, et cherchent à comprendre leur expérience.

C’est la phase du travail que j’appelle souvent « Ouvrir la Boîte de Pandore ». Si vous connaissez le mythe grec, les dieux donnent à Pandore une boîte et l’avertissent de ne jamais l’ouvrir. Mais elle ne peut nier son intense curiosité  et, lorsqu’elle ouvre la boîte mystérieuse, elle libère ce qui est perçu comme des punitions – des épreuves, des maladies, des soucis – avant de s’empresser de refermer le couvercle, afin de rester en sécurité.

Je dis « perçue » parce qu’au fil du temps, le récit de ce mythe est devenu nettement influencé par un préjugé négatif. Mais la leçon de la Boîte de Pandore porte en réalité sur les dons de clairvoyance qui sont rendus possibles lorsque l’on s’abstient de juger, que l’on reste ouvert et curieux.

Et c’est une leçon parfaite pour toutes les étapes de ce travail, en particulier lorsque nous nous heurtons à l’inconfort et à l’inconnu.

 

… vers de nouvelles frontières

Lorsque nous commençons ce travail, la méditation assise est l’une des premières frontières que nous franchissons. Pour la première fois de notre vie, nous apprenons à modifier nos ondes cérébrales alors que nous sommes assis – en d’autres termes, pas de la manière habituelle qui consiste à s’allonger et à passer par chaque étape jusqu’à ce que nous nous endormions et commencions à rêver.

Dans la méditation assise, nous nous exerçons à nous détendre tout en restant éveillés, en ouvrant notre conscience et notre attention à l’espace. Nous apprenons à calmer notre esprit analytique et à ouvrir la porte entre notre esprit conscient et notre subconscient.

Et comme nous nous améliorons de plus en plus, nos pensées et sentiments programmés automatiquement – souvenirs à long terme, expériences émotionnelles chargées, souvenirs longtemps enfouies dans notre subconscient – commencent à remonter à la surface.

Maintenant, nous franchissons le seuil du royaume de notre subconscient – où nous rencontrons des aspects cachés de nous-mêmes, inconnus dans la vie éveillée. Nous ouvrons la boîte de Pandore.

Lorsque ces souvenirs et expériences remontent à la surface, nous faisons souvent des rêves ou des visions qui peuvent sembler effrayants et sombres. Et c’est déroutant, car l’énergie associée semble contraire à l’état d’éveil que nous essayons de cultiver.

C’est assez courant dans les premiers stades de la pratique. Certaines personnes voient des visages ou des entités désincarnées. D’autres entendent des voix. Certains ont des visions cauchemardesques récurrentes, une boucle d’images qu’ils ne semblent pas pouvoir rompre. Et certains sont tellement troublés par ce qu’ils voient et vivent qu’ils sont tentés d’abandonner.

Mais c’est lorsque le travail semble le plus difficile et le plus inconfortable qu’il est le plus important de persévérer.

Ce que nos émotions essaient de nous dire

C’est à ce moment-là qu’il est essentiel de ne pas juger et de ne pas suranalyser. Nous devons nous engager à rester ouverts et curieux. Parce que ces expériences ne sont pas bonnes ou mauvaises. Ce sont simplement des informations … qui viennent de quelque part. Quelque chose essaie d’attirer notre attention. C’est le subconscient qui nous montre « quelque chose » qui est stocké là. Quelque chose qui essaie de faire surface.

Par conséquent, lorsque ces rêves et ces visions surgissent, le subconscient – où ces « programmes » sont stockés – essaie d’évacuer une information égale à l’émotion. Cela signifie que l’émotion que nous ressentons pendant ces expériences est la clé pour comprendre ce que notre moi caché veut nous faire savoir.

Notre réponse émotionnelle implicite est le moteur de ces expériences. L’émotion est l’énergie qui continue à alimenter l’expérience du rêve – et à attirer les entités, les boucles bizarres et les visages que nous rencontrons de manière répétée.

Ainsi, lorsque nous vivons ces expériences, il est important de remarquer ce que nous ressentons – que ce soit de la peur, de la tristesse, de l’hostilité ou de la colère. Les émotions associées à nos rêves sont des signaux de notre subconscient, des signaux qui nous indiquent ce que nous devons travailler et surmonter. Il est plus que probable qu’il s’agisse de sentiments qui viennent de notre vie quotidienne, des sentiments que nous éprouvons de façon répétée – et que nous exprimons automatiquement – mais dont nous ne sommes pas conscients. C’est ce qui les rend « subconscients ».

Ce sont ces émotions et ces programmes que nos rêves et nos visions lucides nous invitent à examiner et à comprendre. Beaucoup d’entre nous ont peur de regarder de plus près. Mais si nous le faisons, nous avons l’occasion d’apprendre sur nous-mêmes, de grandir et de nous transcender. Comme la plupart des aspects de ce travail, lorsque nous surmontons l’émotion, nous surmontons l’expérience.

J’en parlerai plus longuement dans la deuxième partie de ‘Ouvrir la Boîte de Pandore’.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la façon de participer aux conversations mensuelles avec Dr Joe, visitez notre page Dr Joe Live. Et, pour partager votre propre expérience sur le franchissement du seuil et le travail sur les rêves, veuillez commenter ci-dessous.

 

Cet articles est un traduction de l’article  paru le 01 juillet 2022 sur le blog de Dr Joe Dispenza. Pour lire l’article en anglais, cliquez ici

Connaissez-vous le rendez-vous mensuel de Dr Joe, Dr Joe Live ?

C’est en général le dernier jeudi de chaque mois. Une heure d’échanges avec Joe Dispenza, de la théorie, des témoignages et la possibilité de poser vos questions en direct si vous parlez anglais ou en français via notre équipe.