Appel à la guérison – Une newsletter de Robert Schwarz, ACEP

Appel à la guérison – Une newsletter de Robert Schwarz, ACEP

Par Robert Schwarz

(Toutes les ressources citées ici sont en anglais)

Les neuf derniers jours depuis le meurtre de l’Afro-Américain George Floyd par un policier américain de race blanche, aux côtés d’autres policiers qui n’ont rien fait pour l’arrêter, ont été bouleversants. Nous avons tous éprouvé de nombreux sentiments et réactions, de la peur à la colère en passant par le désespoir et bien d’autres choses encore.

Les émeutes et les protestations aux États-Unis, ainsi que les nombreuses réactions de tous les secteurs de la société, sont un appel à la guérison pour nous tous.

Certains d’entre vous ont demandé si l’ACEP allait prendre position à ce sujet. La réponse courte est : “Oui ! La réponse plus longue est : “Oui, et cela va évoluer avec le temps”.

Ce courriel est la première partie de notre réponse. Ce n’est pas une réponse complète, ni une réponse parfaite. Nous sommes tous dans une courbe d’apprentissage, nous faisons de notre mieux et notre intention est de continuer à faire mieux. Sachez que nous sommes déterminés à contribuer à la guérison du racisme, à célébrer la diversité culturelle, et que nous risquons de trébucher en cours de route. Vos commentaires nous aideront à continuer à nous développer.

Nous sommes actuellement en train de rédiger une réponse plus longue avec d’autres personnes et organisations de la communauté de la santé intégrative. Nous espérons qu’elle sera bientôt prête à être publiée. Voici ce que j’ai écrit dans cette réponse :

Le racisme systémique est un problème de santé publique et de santé mentale qui touche tout le monde. Il est une source actuelle et intergénérationnelle de traumatisme pour les personnes de couleur. Il pèse aussi lourdement sur la psyché individuelle des personnes blanches ainsi que sur la psyché collective de la nation. S’il se peut que de nombreuses personnes n’aient pas conscience du coût du maintien d’un système d’oppression et de la douleur qu’il engendre, ceux-ci demeurent,  nonobstant. Comme tout autre système vivant, une perturbation dans l’une des parties de ce système l’affectera dans son ensemble. Tout comme en médecine, toute tentative de supprimer les symptômes sans en attaquer les causes profondes est vouée à l’échec et se soldera souvent par des problèmes à long terme. Les troubles sociaux et politiques que nous connaissons actuellement n’en sont qu’un exemple.

Le racisme systémique peut être considéré comme une maladie économique et sociale chronique. Pour les individus, la poussée d’une maladie est souvent une crise qui peut être considérée comme une opportunité de guérison. Il faut souvent beaucoup d’honnêteté et de courage pour identifier et traiter les habitudes psychologiques et le mode de vie à l’origine du problème. Pour les sociétés, le processus de guérison est similaire, mais l’accent doit être mis sur les changements économiques et politiques. L’histoire nous a appris que toute tentative de supprimer cette crise par le biais d’une force excessive au lieu de s’attaquer aux causes profondes est une erreur grave. Nous appelons nos dirigeants à adopter une vision systémique et intégrative, et à considérer la crise actuelle comme une occasion de guérir notre nation. Cela exige de la sagesse, de l’ouverture, du courage et de l’amour de notre part à tous.

Les besoins des gens sont si différents et l’ACEP ne prétend pas savoir ce qui fonctionnera bien avec un individu ou un groupe donné. Voici donc 5 ressources différentes qui peuvent être utiles au-delà des ressources habituelles de la psychologie énergétique que nous recommandons, comme les ressources pour la résilience.

1) Regardez cette vidéo intéressante, (en anglais) “Moving from Cultural Competency to Antiracism” avec la psychologue Thelma Bryant- Davis, PhD. Elle peut être considérée par certains comme provocante. Ou peut-être avez-vous un point de vue différent. Mais elle contient quelques changements perspicaces que vous pouvez envisager de faire aujourd’hui dans votre pratique.

Merci au National Institute for the Clinical Application of Behavioral Medicine (NICABM) d’avoir créé cette vidéo, et à Alfred Heath, membre de l’ACEP, de l’avoir portée à notre attention.

2) Lisez cet article intitulé “Mesures à prendre par les thérapeutes (et tous les êtres humains) en réponse à la pandémie raciale”, qui contient une tonne d’informations.

3) Si vous êtes blanc, lisez cet article qui contient 10 choses que vous pouvez faire : Chers Blancs : voici 10 mesures que vous pouvez prendre pour promouvoir la justice raciale sur le lieu de travail

4) Regardez cette publicité de Nike. Quand j’ai vu ça, j’ai été très encouragé. J’espère que des actions comme celle-ci contribueront à faire entrer les activités de diversité et d’inclusion dans le courant dominant.

5) Enfin, voici la méditation tapping pour les Noirs, les indigènes et les gens de couleur, afin de réduire leur anxiété. Voici ce que le créateur, le Dr Damon Silas, a à dire.

“Bonjour, je suis un psychologue spécialisé dans l’anxiété et les traumatismes. Je suis aussi un homme noir en deuil. Pendant cette période surtout, il peut sembler impossible de se détendre. Cela je l’ai compris.

C’est pourquoi je me suis senti appelé à créer une Méditation Tapping pour les Noirs, les indigènes et les gens de couleur afin de soulager l’anxiété (ainsi que de nombreuses autres émotions) qui découle des injustices raciales – des injustices dont nous sommes témoins et que nous vivons dans tout le pays et au sein de notre propre communauté.

La douleur que nous ressentons est justifiée, et notre corps a encore besoin d’une pause. Que vous ayez des troubles du sommeil, des maux de tête, des maux d’estomac ou un cœur qui s’emballe, nous devons prendre soin de nous-mêmes afin de pouvoir nous connecter à notre propre pouvoir.

Vous pouvez y accéder en allant sur “Racial Anxiety Relief“.

Beaucoup d’entre vous ressentent peut-être beaucoup de peur face à ce qui se passe. Moi aussi, car j’ai peur de ce qui pourrait arriver. Je suis également conscient que cette crise présente une grande possibilité de guérison et d’éveil (ce qui semble effectivement se produire, du moins à certains égards). Ce que chacun d’entre nous peut faire, c’est rester connecté à son centre, être présent, être habile à naviguer dans les émotions au fur et à mesure qu’elles se présentent, et permettre à l’action de venir d’une plus grande place en nous.

En écrivant ces lignes, je me souviens de la Litanie contre la peur du livre de science-fiction classique Dune
“Je ne dois pas avoir peur.
La peur est le tueur d’esprit.
La peur est la petite mort qui apporte l’effacement total.
Je vais faire face à ma peur.
Je la laisserai passer au-dessus de moi et à travers moi.
Et lorsqu’elle sera passée, je tournerai mon regard intérieur pour voir son chemin.
Là où la peur est partie, il n’y aura plus rien. Il ne restera que moi.”

Nous pouvons venir d’un lieu d’amour et de détermination pour apporter la guérison nécessaire dans ce pays et dans le monde.

Il y a de nombreuses années, je me suis engagé dans l’ACEP parce que je connais le pouvoir de la communauté et de la parole collective. Nous sommes tous dans le même bateau, et nous pouvons faire beaucoup pour nous soutenir mutuellement et apprendre les uns des autres. Nous vous en dirons plus à ce sujet à l’avenir.

Je vous salue chaleureusement,

Bob

** Vous pouvez retrouver Robert Schwarz (Bob) dans les vidéo “ressources” du PACK SOMMET “Peur et Anxiété, comment y faire face?”, en vente dans la boutique Quantum Way avec de nombreuses autres vidéos pour faire face à la peur et à l’anxiété.

Cet article est une traduction de la newsletter envoyée par l’ACEP  le 4 juin dernier. 
Aller sur le site de l’ACEP: cliquez ici.

La newsletter de Quantum Way

Recevez directement nos articles de blog, ainsi que nos annonces d’événements, de nouveaux produits et de promotions