Psychologie énergétique et définir l’esprit : pourquoi est-ce important ?

« Qu’est-ce que l’esprit ? », question fondamentale à laquelle tous les praticiens de la psychologie énergétique se doivent de répondre, comme se doit d’y répondre toute personne dont la mission est d’aider ceux que leurs émotions tourmentent. La manière dont on répond à cette question a un impact majeur sur la façon dont on se comporte si l’on exerce le métier de thérapeute ou de coach. Pour mon compte, je m’inspire du Dr. Dan Siegel et de la neurobiologie interpersonnelle à cette fin.

Processus émergent et auto-structurant, l’esprit se pose comme propriété fondamentale du système des flux d’énergie et d’informations, qui circulent dans le corps et naissent des interactions avec les autres et avec notre environnement. C’est ce processus émergent qui façonne alors les flux d’énergie et d’informations au fil du temps.

Cette définition me permet de voir le « chaînon manquant » dans ce que je fais, dans la manière dont je comprends ce que je fais et dans ce que nous faisons, pour la plupart, dans le domaine de la psychologie énergétique. En réalité, cette définition nous permet de créer des liens très efficaces avec de nombreuses autres disciplines, comme la psychothérapie, la pleine conscience, la méditation et autres pratiques de modification de la conscience, et la médecine énergétique. Elle nous permet d’encadrer nos travaux au sein du système esprit-corps sur le plan de l’individu, du couple, de la famille ou de la culture. Quelle en est la formule ?

Tout d’abord, il faut se demander à quel moment les problèmes psychologiques naissent chez l’individu. La réponse ? C’est quand le flux d’énergie et le flux d’informations passe de fonctionnel à dysfonctionnel. Ce qu’il convient d’entendre par « fonctionnel » ou « dysfonctionnel » va au-delà de la portée de ce billet, tout comme le fait la question des modalité de transition d’un flux de fonctionnel à dysfonctionnel. Comme le veut la fable de l’aveugle et de l’éléphant, ces questions sollicitent de nombreuses réponses qui s’appuient souvent sur l’école de pensée ou de thérapie à laquelle on appartient.

La psychologie énergétique et la médecine énergétique présentent l’avantage de se classer parmi les quelques approches qui tentent explicitement d’ajuster le flux d’énergie en fonction du flux d’informations. Prenez notamment l’EFT ou la TFT. Nous demandons à nos clients d’ajuster le flux d’informations en focalisant leur attention sur un problème cible. Puis, le client tapote ses méridiens à certains endroits, ce qui permet d’ajuster le flux d’énergie tout en étant à l’écoute de ces informations particulières, créant ainsi un effet d’interaction ou d’harmonie. Le taux de stress du client chute alors de 8 à 0 à l’échelle SUDS. Dès lors, lorsque le client fait remonter le souvenir du problème, les autres informations ou l’énergie qui en découlent sont modifiées. D’une manière ou d’une autre, ce qui ressort de ce système exclut désormais la précipitation des battements de cœur, la peur, le dégoût de soi-même, etc.

À mesure que l’on évolue vers des contextes/systèmes de grande envergure, l’on découvre les effets des interactions. Par exemple, si je suis en couple, mon système et mon flux énergétiques interagissent avec ceux de mon/ma partenaire et vice-versa. Mes pensées, mes paroles, mes attentes et mes actions influent sur mon/ma partenaire et vice-versa. Nous pouvons travailler sur les différences de genre comme le décrit Les hommes viennent de Mars, les femmes viennent de Venus (Mars et Vénus sont d’ailleurs une autre façon de parler de Yin et Yang). Nous pouvons aussi travailler sur les différences d’énergies entre les partenaires (consulter le nouveau livre d’Eden et Feinstein, The Energies of Love (« les énergies de l’amour »). Nous pourrions également élargir cette exploration au niveau culturel, mais il me faudrait y consacrer bien plus de temps que la longueur de ce billet ne me le permet.

Si vous voulez faire preuve d’autorité lorsque l’on vous demande ce que vous faites en tant que praticien de la psychologie énergétique, vous pouvez dire : j’aide les gens à ajuster leur flux d’énergie et d’informations afin d’optimiser la fonctionnalité de leurs systèmes. A quelles fins ? Pour qu’ils puissent mener une vie plus heureuse, plus saine et plus productive.

Auteur : Robert Schwarz, PsyD, DCEP

Article extrait de la newsletter de l’ACEP : www.energypsych.org/

Fermer le menu
×
×

Panier

La newsletter de Quantum Way

Recevez directement nos articles de blog, ainsi que nos annonces d’événements, de nouveaux produits et de promotions