Les thérapies bioénergétiques

Les thérapies bioénergétiques

Chaque cellule, organe et tissu vibre à une fréquence énergétique qui lui est propre. On peut décrire ce champ bioénergétique comme un ensemble de champs d’énergie et d’information qui interagissent, s’interpénètrent et régulent la santé. Ils vont du niveau cellulaire à un niveau interpersonnel et même planétaire. Certains aspects en sont facilement mesurables avec des appareils comme l’électrocardiogramme ou l’électroencéphalogramme. D’autres sont plus difficiles à cerner et à évaluer. Ils sont évoqués depuis des millénaires par les traditions ancestrales. Appelé chi, ki ou prana, toutes les médecines ancestrales qu’elle soit tibétaine, chinoise ou amérindienne, y font référence et décrivent ces flux d’énergie à travers le corps, considérant que la santé repose sur leur équilibre et leur aisance de circulation à travers tout l’organisme.

Selon Shamini Jaïn, éminent spécialiste en psycho-neuro-immunologie – un domaine qui étudie la manière dont le corps et l’esprit interagissent – le champ bioénergétique est formé par l’interaction de la conscience avec nos pensées, nos mots et nos actions et il existe des relations profondes entre le cerveau et le système immunitaire, le cerveau et les intestins, le cerveau et le système endocrinien.  Le champ bioénergétique pourrait ainsi être le chainon manquant dans notre compréhension de la manière dont ces systèmes communiquent entre eux.

Ce champ est omniprésent et il est désormais reconnu que nous émettons tous de l’énergie électromagnétique. Il est également avéré que nous pouvons perturber ce champ. C’est sur ce fonctionnement que s’appuient les thérapies bioénergétiques, des thérapies de médecine complémentaire qui impliquent l’altération intentionnelle de cette énergie subtile dans un processus de guérison.

Source : La formation « La science des soins énergétiques »