L’IFS – Internal Family System – un véritable changement pour la médecine, la psychiatrie et la spiritualité

L’IFS – Internal Family System – un véritable changement pour la médecine, la psychiatrie et la spiritualité

Par Lissa Rankin

L’IFS – Internal Family System – un véritable changement pour la médecine, la psychiatrie et la spiritualité

Dans mon article de blog « Pourquoi est-il inutile de diaboliser votre Ego, votre esprit ou vos protecteurs intérieurs » j’avais évoqué à quel point cela faisait écho avec l’IFS, cette méthode de traitement des traumas créée par le thérapeute familial Robert Schwartz. Mon premier contact avec ce modèle thérapeutique m’a donné la chair de poule, parce que l’IFS répond au « comment » de “Comment mener une vie guidée par notre Lumière Pilote intérieure” – (NDLT : ce que Lissa Rankin appelle Inner Pilot Light).

Ce que j’appelle votre Lumière Pilote Intérieure, Richard Schwartz l’appelle le Self avec un S majuscule. Mais après avoir échangé au cours d’un petit déjeuner à Esalen pour savoir si nous parlions de la même chose, avons conclu tous les deux que le Self et la Lumière Pilote intérieure correspondent à la même chose. Lui, il utilise un langage qui est plus orienté psychologie alors que le mien est plus spirituel et au bout du compte, nous parlons de ce que Mark Nepo décrit si justement : « Chaque personne naît avec un espace vierge, vide d’attente et de regret, vide d’ambition et d’encombrement, vide de peur et de souci ; un espace ombilical de grâce où nous avons été touchés par Dieu. C’est cet espace de grâce qui génère la paix. Les psychologues appellent cet espace la psyché, les théologiens l’appellent l’âme, Jung l’appelle le siège de l’inconscient, les maîtres Indous l’appellent Atman, les bouddhistes l’appellent le Dharma, Rilke l’appelle l‘Intériorité, les soufis l’appellent Qalb, et Jésus l’appelle le centre de notre amour. »

Richard l’appelle le Self et moi je l’appelle Lumière Pilote Intérieure. Depuis 10 ans, j’écris tous les jours une lettre d’amour de la part de ma Lumière Pilote Intérieure (vous pouvez vous inscrire pour les recevoir via ce lien InnerPilotLight.com (en anglais) et si vous voulez vous ennivrer de lettres d’amour, vous pouvez commander mon nouveau livre The Daily Flame ICI. (en anglais uniquement). Mais attention, il ne s’agit pas seulement de vous faire dorloter par votre amour intérieur ni de recevoir le réconfort dont vous avez vraiment besoin. Cela remet beaucoup de choses en question, et pas seulement en matière de transformation spirituelle, mais également tous les diagnostics psychiatriques du DSM-5 et peut être même tous les diagnostics médicaux. Et ce n’est pas un problème…

(Richard Schwartz et moi proposons un atelier en introduction au congrès de l’IFS à Denver en septembre, sur les applications de l’IFS en médecine – NDLT : le congrès est postposé en 2021 à une date non encore connue)

Le « comment » de “Comment mener une vie guidée par la Lumière Pilote Intérieure

L’une des questions les plus fréquentes que les gens me posent est : « Comment puis-je être plus en contact avec ma Lumière Pilote Intérieure? » Lorsque j’ai fait connaissance avec l’IFS, j’ai compris que même si l’IFS est considéré comme un outil psychothérapeutique de traitement des traumas, c’est également une pratique spirituelle profonde, un chemin pour toute une vie d’harmonie spirituelle. J’ai étudié et pratiqué beaucoup de traditions spirituelles, depuis les courants mystiques de nombreuses religions (la mystique chrétienne, la Kabbale, le Soufisme et bien des aspects du Tantra Yoga) jusqu’à la spiritualité chamanique et l’animisme, mais aucune de ces traditions n’englobe la spiritualité, telle que je la pratique, aussi bien que l’IFS. L’IFS nous apporte les outils que les techniques traditionnelles méditatives n’offrent généralement pas. Il s’agit du « comment » de “Comment faire pour éviter d’avoir l’esprit qui vagabonde”. C’est un chemin non diabolisant, non « pathologisant », non évitant et qui conduit vers l’Amour de soi, le prendre soin, la transformation et la compassion pour toutes vos parties.

Qu’est ce que l’IFS ?

Si vous avez vu cet excellent film pour enfant « Vice-Versa, (bande-annonce ici https://www.youtube.com/watch?v=vG8b1htzLI0), vous avez déjà une idée de ce qu’est l’IFS. Dans la tête de la petite fille, on voit toutes les parties en présence qui se disputent pour prendre le contrôle de son comportement. Mais dans le film, cette petite fille manque de ce que Richard appelle « le Self leadership » ou que moi j’appelle la guidance de ma Lumière Pilote Intérieure. L’absence de leader laisse la place aux disputes des parties qui se battent pour savoir qui va prendre le contrôle de ce qui s’appelle VOUS.

Selon le modèle IFS, nous avons tous des personnalités multiples, ou ce que Richard appelle des « parties ». Vous n’êtes pas une seule entité ; vous (comme moi et comme chacun d’entre nous) sommes une multiplicité de parties et ce n’est généralement pas un problème parce que vous avez aussi ce que l’IFS appelle un Self (ou Lumière Pilote Intérieure). En d’autres termes, votre « famille intérieure » est constituée d’un bus entier d’enfants intérieurs, et si vous êtes globalement en bonne santé, votre Lumière Pilote Intérieure conduit le bus, empêchant les enfants adorables, parfois méchants, souvent indisciplinés, apeurés, surprotecteurs et parfois imprudents, dépendants, sociopathes ou même suicidaires, de crever les pneus ou de renverser le bus.

La seule différence entre nous, qui sommes en « bonne santé mentale », et ceux que la communauté des psychiatres regroupe sous le terme de « trouble dissociatif de l’identité » (connu autrefois sous le terme de trouble de la personnalité multiple, rendu célèbre par le film Sybil – 1976 (1)) est que la plupart d’entre nous avons un minimum de Self leadership – auto contrôle, qui guide et maîtrise les parties, même si certaines parties complètement dissociées échappent au leadership et font bien ce qu’elles veulent. Même dans ce cas, Richard Schwartz ne diabolise pas, ne « pathologise » pas. Il fait de même avec les parties dissociées effrayantes, les parties addictives, les parties ayant des troubles alimentaires, les parties scarifiantes, les parties enragées, les parties psychopathes et même les parties suicidaires. Dans tous ces cas, il explique que ces parties ont besoin d’amour, de compassion et d’un Self fort et en bonne santé pour les aimer, pour les comprendre, pour entrer en contact étroit avec elles et les aider à comprendre que vous avait compris qu’elles essaient seulement de vous protéger. Donc si vous vous approchez de ces parties avec curiosité, compassion et l’envie d’en prendre soin, de la même manière que vous approcheriez un enfant apeuré ou traumatisé, ces parties extrêmes peuvent commencer à se détendre et permettre à votre Lumière pilote Intérieure (Self) d’aller soigner les parties vulnérables et blessées qu’elles protègent, celles qu’il appelle les « exilés ».

Parties protectrices et parties exilées

Les Managers

Selon le modèle IFS, les parties sont soit « protectrices », soit « exilées ». Il y a des protecteurs managers qui protègent de manière préventive pour parer au danger : la partie critique intérieur, la partie perfectionniste, la partie anxieuse, la partie gardienne du temps, la partie qui gère l’argent, la partie scénario catastrophe ou scénario du pire… Leur principale mission est d’être en première ligne de défense, évitant aux parties exilées vulnérables, blessées et souffrantes d’être activées et de déclencher des émotions douloureuses qui vous mettraient hors service (leur plus grande peur est que ces parties exilées vous inondent d’émotions douloureuses qui vous submergeraient et vous empêcheraient de fonctionner correctement).

Les pompiers

La seconde ligne de défense est composée des parties protectrices « pompiers ». Ces pompiers interviennent en cas d’urgence lorsque les managers ne parviennent pas à contenir les parties exilées. Ils brandissent leur lance à incendie si qui que ce soit, vous inclus, s’approche trop près de la souffrance que ressentent les exilés enfermés ; habituellement, ceux-ci sont enterrés dans votre subconscient, loin de votre attention consciente, et malgré tout, elles influencent toujours votre comportement et vos expériences. Les pompiers sont cantonnés à un rôle intense, qui souvent ne ressemble pas à de la protection mais plutôt à ce que le champ médical et psychologique classerait comme pathologie. Parmi les pompiers, on trouve la partie addictive, la partie colère, la partie trouble du comportement alimentaire, la partie abus, la partie excès, la partie dissociée, la partie psychopathe, la partie narcissique, la partie suicidaire, la partie narcoleptique, la partie psychotique. En d’autres termes, on est dans tout ce qui est répertorié par le DSM-5 (Diagnostic & Statistical Manual of Mental Disorders – Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux- élaboré par l’Association de la Psychiatrie Américaine et destiné à répertorier, diagnostiquer et standardiser les traitements pour les troubles psychiatriques).

Mais les pompiers ne se manifestent pas seulement sous forme de maladie mentale. Ils peuvent aussi se manifester sous forme de maladie physique – il y a également d’autres parties qui peuvent utiliser les aspects plus fragiles de votre corps pour vous contrôler. Par exemple la partie migraine, la partie mal de dos, la partie fatigue chronique, la partie asthmatique et même la partie cancer. Je ne suis pas en train de dire que ce sont seulement des maladies psychosomatiques (et Richard non plus). Mais selon le modèle IFS, vos parties protectrices peuvent utiliser tous les moyens possibles dont utiliser votre corps pour tenter de vous empêcher d’aller trop près de vos parties traumatisées si elles pensent que c’est nécessaire. Donc… en tant que médecin, intéressée par la multitude des traitements interdisciplinaires, j’ai été interpellée par le travail de Richard.

Protéger les exilés

Pourquoi est-ce que des parties qui pensent vous protéger peuvent-elles vous jouer des coups aussi tordus ? Pourquoi est ce qu’elles utiliseraient l’anorexie, ou l’addiction, ou la scarification, ou la dissociation ou encore le cancer pour vous protéger ? Parce qu’elles ne se rendent pas compte de ce qu’elles font. (C’est là que cela devient un peu compliqué, donc restez avec moi et allons-y avec curiosité et ouverture d’esprit).

Peu importe si vous pensez avoir eu une enfance idyllique, nous avons tous des parties vulnérables qui ont été blessées (des exilés). Personne n’est épargné par ce poids que portent les exilés. Quelle que soit l’histoire et les blessures de ces exilés, ils ont à peu près tous les mêmes souffrances : dévalorisation, manque d’amour, non reconnaissance, honte, pas à la hauteur, sentiment de mal être ou d’incapacité, ou idée d’être profondément imparfait. Comme vos parties protectrices n’apprécient pas du tout ces sentiments, elles enferment les exilés dans une sorte de prison intérieure, ce qui ne fait qu’aggraver le problème : les exilés n’ont de cesse de pleurer, crier et supplier pour attirer votre attention. Plus la blessure est traumatique, plus les exilés tentent de forcer le passage, et plus les protecteurs sont puissants. Les managers peuvent être capables de garder les choses sous contrôle pendant un temps mais à la longue, alors que les exilés deviennent plus difficiles à contenir, les managers ne parviennent plus à les maîtriser. C’est là que les pompiers peuvent intervenir, pour éteindre la souffrance de ces parties profondément blessées.

Tout ce que les exilés veulent, c’est votre amour, vos soins, votre bienveillance, votre compréhension. Ils veulent que vous entendiez à quel point ils ont souffert. ils veulent que vous vous souveniez de ce qui leur est arrivé et que vous le reconnaissiez, plutôt que de l’ignorer. Ils veulent un allié plutôt qu’un geôlier. Mais ils ne parviennent pas à arriver jusqu’à vous à cause des deux lignes de protection (les managers et les pompiers) qui font tout ce qu’ils peuvent pour vous éviter de vous souvenir, ressentir ou être présent à ces exilés si adorables, jeunes, fragiles mais blessés.

Les exilés pleurent pour recevoir l’amour de votre Lumière Pilote Intérieure, ce principe qui n’est pas une partie mais le guérisseur intérieur, le thérapeute, le mentor, le parent et l’Être aimé qui porte en lui tout ce qu’il faut pour soigner ces parties blessées, mais pour cela il faut que les parties protectrices aient confiance en lui et en sa capacité à prendre soin des exilés, bien mieux que n’importe quel geôlier protecteur.

La solution : décharger les exilés

Même si le fait de protéger les exilés permet de préserver la sécurité de votre système familial intérieur pour un temps, cela demande une quantité d’énergie énorme pour les maintenir enfermés. Toute cette énergie que les protecteurs dépensent pour tenter de faire taire les exilés pourrait être utilisée pour la créativité, l’auto guérison, le service aux autres, la connexion spirituelle, le jeu, les relations avec les autres et la vitalité globale. Mais vu que cette énergie est aux mains des protecteurs, vous pouvez souffrir de fatigue chronique, d’épuisement, de dépression, d’anxiété, de manque d’inspiration, de solitude, de déconnexion spirituelle, ou de maladie. Il est naturel que le fait de rendre leur liberté à ces exilés grâce au « processus de déchargement» de l’IFS, libère toute cette énergie bloquée et fonctionne donc comme un soin énergétique. Toute cette force de vie supplémentaire devient alors disponible pour laisser la magie de la force de vie opérer dans d’autres aspects de votre vie.

Le processus de déchargement est plus efficace si il est pratiqué par un thérapeute IFS, mais avec le temps, c’est quelque chose que les gens peuvent apprendre à pratiquer sur eux mêmes. Pour soulager vos parties exilées, vous (ou le thérapeute) devez obtenir la permission de tous les protecteurs qui sinon, tenteront de vous en interdire l’accès direct. Une fois que les protecteurs ont confiance en votre Lumière Pilote Intérieure, ils autorisent ce guérisseur intérieur à prendre contact avec les parties exilées. Le fait pour le Self, de manifester de la curiosité, de la compassion, de l’attention et toutes les autres qualités du Self (2), rassure également la partie exilée et lui prouve que le vrai VOUS est présent. L’exilé est alors prêt à être déchargé. C’est cette étape là (le déchargement) qui guérit les traumas. ( La plupart des autres techniques de traitement des traumas ne le guérissent pas vraiment, ou ne le libèrent pas au niveau du système énergétique, du psychisme et du corps.)

Etapes du déchargement

ÊTRE TÉMOIN : Une fois que les protecteurs se sont calmés et qu’ils laissent de l’espace,  la Lumière Pilote Intérieure s’approche de la partie exilée et se présente. Lorsque la connexion est faite, l’exilé est invité à entrer dans un espace du monde intérieur où il peut montrer à la Lumière Pilote Intérieure tout ce qu’il souhaite : des souvenirs, des images, des sensations, des sons, des émotions intenses. Votre Lumière Pilote Intérieure est juste là, présente à la souffrance de la partie exilée.

REJOUER: Quand l’exilé vous a montré tout ce qu’il souhaite, votre Lumière Pilote Intérieure remonte le temps, entre dans la scène initiale pour la “rejouer” telle que cela aurait du se passer. (L’exilé explique comment les choses auraient dû se passer). Avec un peu d’imagination, vous refaites la scène, suivant les instructions de l’exilé en donnant à ce petit être tout ce dont il a vraiment besoin, et qu’il n’a jamais eu jusqu’à présent).

RAMENER: Lorsque la nouvelle scène est terminée, vous sortez l’exilé de cet endroit du passé où il était resté coincé et vous le ramener dans un endroit calme et reposant (l’exilé dira à la Lumière Pilote Intérieure où il souhaite aller pour se sentir en sécurité, et en paix).

DECHARGER:  la Lumière Pilote Intérieure invite l’exilé à se libérer de toutes les croyances toxiques, les états d’être et les sensations qui étaient restés tels quels depuis l’événement traumatique d’origine. (Votre exilé sera souvent très heureux de confier tout cela aux éléments : le vent, l’eau, la terre, le feu ou de s’en libérer par tout autre moyen)

INVITER: Vous invitez l’exilé à accueillir de nouvelles qualités positives et aidantes pour emplir l’espace laissé libre.

VÉRIFIER avec les protecteurs : Lorsque l’exilé est tranquille dans son nouvel endroit avec de nouveaux programmes, les protecteurs, qui étaient restés sur le côté pour laisser la Lumière Pilote Intérieure prendre soin de l’exilé, sont invités à venir voir comment va l’exilé. (Habituellement, l’exilé est tranquille, parfois même aux anges et les protecteurs sont heureux et soulagés.) Les protecteurs, qui sont souvent jeunes, vont réaliser avec le temps que la Lumière Pilote Intérieure est plus efficace qu’eux quand il s’agit de protéger et de prendre soin. L’exilé vous dira à quel rythme il veut que la Lumière Pilote Intérieure vienne lui rendre visite dans le monde intérieur afin que le soulagement soit pérenne (une vérification quotidienne pendant 30 jours minimum installe la guérison définitivement).

Pourquoi diaboliser vos parties ne fait qu’empirer les choses

On pourrait imaginer que discipliner, menacer ou harceler et s’attaquer à ces parties potentiellement pathologiques permettrait d’éviter les problèmes qu’elles causent. Mais toute personne qui a été en contact avec un pompier incontrôlable le sait, la force de la volonté est tout à fait insuffisante. Diaboliser ces pompiers ne fait que les renforcer. Pourquoi ? Parce qu’ils pensent vraiment qu’ils vous aident, et d’une certaine façon, même si c’est difficile à comprendre, c’est vrai. La mission de la Lumière Pilote Intérieure est de les approcher de très près afin de découvrir pourquoi ils pensent que vous avez besoin de leur aide, qu’est ce qu’ils craignent de voir arriver s’ils arrêtaient de faire ce qu’ils font, et qui pensent-ils devoir protéger ?

Tant que vos parties se font la guerre, vos pompiers vont tout faire pour vous laisser en dehors de tout ça. Je vais vous donner l’exemple d’un trio classique de parties : disons que vous avez un critique intérieur, un manager, qui essaie de vous éviter de trop manger. Ce critique intérieur vous montre du doigt et vous engueule jusqu’à ce que vous mourriez de honte et que l’exilé qui se sent honteux, qui pense qu’il ne vaut rien, qu’il ne peut pas être aimé, commence à ressentir toutes ces émotions qui remontent à la surface de votre conscience. C’est là que votre partie pompier boulimique, se déchaine et crie, « ça suffit », et va engloutir le pot entier de glace vanille pour faire taire les émotions douloureuses que ressent l’exilé. Donc l’exilé est calmé, mais le critique intérieur recommence à vous humilier, vous traitant de cochon lamentable, nul et sans valeur. Donc l’exilé se met de nouveau à pleurer et le cycle recommence. Pas étonnant que les résolutions du Nouvel An soient si difficiles à tenir avec juste de la discipline et de la volonté !

Ces parties polarisées se mènent une guerre intérieure jusqu’à ce que vous décidiez d’aller chercher de l’aide pour mettre fin au conflit. Tant que vos parties se font la guerre, vous serez vous même toujours en guerre avec les autres, et vous n’aurez jamais vraiment le sentiment de faire partie du groupe. Ceci ne fera qu’activer encore plus vos parties et déclenchera alors l’intervention de votre pompier. Je vais jusqu’à dire que l’IFS, ou le fait de laisser le leadership à votre Lumière Pilote Intérieure, est un travail d’artisan de la Paix. Après tout, comment peut-on espérer mettre fin à la guerre dans le monde quand on est soi même en plein conflit intérieur ? Quand votre critique intérieur est en guerre avec votre partie addictive, ou quand votre partie perfectionniste est en guerre avec votre partie qui procrastine, ou quand votre partie spirituelle tyrannique se bat contre votre esprit vagabond, dans tous ces cas, vous n’aimez pas vos parties. Vous êtes en guerre avec elles et cette énergie de guerre est présente en vous à chacun de vos pas. On ne peut pas aimer les parties extrêmes ou vulnérables des autres si on n’aime pas nos propres parties extrêmes et vulnérables. C’est à ce prix que l’amour vrai est possible. C’est à ce prix que la paix dans le monde peut voir le jour.

Désapprendre le chemin vers le Divin

Vous devrez probablement passer par là, si vous souhaitez vraiment traiter vos maladies mentales, vos maladies physiques, votre déconnexion spirituelle et vos relations aux autres. Cela commence par s’approcher tout près de notre Lumière Pilote Intérieure puis la laisser à son tour s’approcher de nos parties.

Je cite à nouveau Mark Nepo : « Connaître cet espace d’intériorité c’est savoir qui nous sommes, non pas par les indicateurs apparents de l’identité, non pas par ce que nous faisons, ou ce que nous portons, ou comment nous voulons être considérés, mais en percevant notre place au cœur de l’infini et en occupant cet espace. » (3)

Avec tout mon amour pour vous ainsi que pour chacune de vos parties,

Lissa Rankin

1 – Sybil est un film américain réalisé en 1976 par Daniel Petrie, initialement en tant que minisérie pour la télévision. Il n’existe pas à notre connaissance de version française.

2 – NDLT : les 8 qualités du Self selon Richard Schwartz sont la Curiosité, la Compassion, la Connexion, la Créativité, le Courage, le Calme, la Confiance, la Clarté (8 “C”).

3 – citation complète de Mark Nepo : “To know this spot of Inwardness is to know who we are, not by surface markers of identity, not by where we work or what we wear or how we like to be addressed, but by feeling our place in relation to the Infinite and by inhabiting it. This is a hard lifelong task, for the nature of becoming is a constant filming over of where we begin, while the nature of being is a constant erosion of what is not essential. Each of us lives in the midst of this ongoing tension, growing tarnished or covered over, only to be worn back to that incorruptible spot of grace at our core. When the film is worn through, we have moments of enlightenment, moments of wholeness, moments of Satori as the Zen sages term it, moments of clear living when inner meets outer, moments of full integrity of being, moments of complete Oneness. And whether the film is a veil of culture, of memory, of mental or religious training, of trauma or sophistication, the removal of that film and the restoration of that timeless spot of grace is the goal of all therapy and education. Regardless of subject matter, this is the only thing worth teaching: how to uncover that original center and how to live there once it is restored. We call the filming over a deadening of heart, and the process of return, whether brought about through suffering or love, is how we unlearn our way back to God.3

Cet article est une traduction de l’article paru le 4 mars 2020 sur le blog de Lissa Rankin. Pour lire l’article en anglais, cliquez ici.

Retrouvez plus d’infos sur Lissa Rankin sur sa page “auteur” de notre site Quantum Way.

E-book gratuit
Le Cocon Corona
Médecine Sacrée d’urgence pour faire face
Dans des situations où personne ne sait vraiment ce qu’il se passe
Par Lissa Rankin, MD

Cliquez ici pour obtenir votre exemplaire

La newsletter de Quantum Way

Recevez directement nos articles de blog, ainsi que nos annonces d’événements, de nouveaux produits et de promotions